Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le gauchiste Jovial

Les cent jours de l'ennui

29 Août 2012 , Rédigé par Ostpolitik

Camarades, Camarades, veuillez accepter mes plus sincères excuses. Il m'est arrivé de glandouiller sec et de ne pas écrire d'articles pendant plusieurs semaines. Mais là il s'agit de quatre longs mois. J'ai délibérément ignoré les centaines d'appels de fans en furie qui voulaient que je reposte des articles. J'ai détourné la tête devant les gens qui me reconnaissaient dans la rue.

Je me suis honteusement caché sous la table alors que la montagne de responsabilités à votre endroit qui m'attendait sur le pas de la porte ne faisait que grandir. Encore et toujours.

Mais j'ai une excuse pour cette période creuse. C'est la faute aux socialistes. Et plus exactement à François Hollande.

Je m'explique.

Qui pendant la campagne présidentielle disait que Hollande n'allait rien changer, et que ce serait la même social-démocratie mal dégrossie que dans le reste de l'europe ? Vous vous en souvenez très certainement, mais je vous fais tout de même une petite piqûre de rappel : Ce sont les gens de l'autre gauche en général, et ceux du Front de Gauche en particulier.

Voyez vous, j'ai essayé d'écrire à plusieurs reprises cet été. Mais à chaque fois, il ne se passait rien. Rien d'incroyable ou d'inattendu, rien de particulièrement troublant. Tout se déroulait comme prévu sans le moindre accroc. De l'extrait d'emmerdement 100 % naturel. Devant tant de non-évènements, seule la page banche, immense dans sa détresse, me tenait compagnie.

Voilà.

Mon excuse pour ne pas avoir écrit pendant quatre longs mois, ce sont les socialistes. Tous ces peigne-zizi aux visages parcheminés qui s'échinent à ne rien changer, ou si peu.

Les Guignols de l'Info ont raison, tout ça nous donnerait presque envie d'utiliser le bouton-Sarkozy, histoire que le président précédent vienne sortir une connerie de temps en temps.

 

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2012-06/2012-06-04/article_HollandOff2.jpg

 

Même sa photo transpire l'ennui.

Que dis-je, elle sue l'emmerdement.

 

Mélenchon, fraîchement revenu de vacances (kom moi lol, xd, ptdr jt pa avek lui),  a raison : Le nouveau gouvernement n'a presque rien fait.

Il a effacé sans trop de conviction les réformes fiscales les plus visibles du régime Sarkozy, notamment pour ce qui est de l'impôt sur la fortune et des heures supplémentaires, il a donné un "coup de pouce" au Smic, si faible qu'il ne se ressentira évidemment pas sur le pouvoir d'achat de nos compatriotes et à vaguement protesté contre le plan de licenciement de PSA sans se donner les moyens d'agir réellement. Ne parlons pas de la baisse des prix de l'essence qui sera également ridicule.

Sinon, l'Assemblée n'a pas voté la loi pour interdire les licenciements boursiers que le PS avait pourtant fait passer au Sénat sous Sarkozy, le ministère de l'Intérieur continue à démanteler les camps de Roms (Roms qui sont d'ailleurs des "vermines" comme nous le rapelle un jovial militant UMP dont les propos ont bien entendu été sortis de leur contexte ) comme si de rien n'était, en faisant tout de même passer quelques lois pour aider les roms tout frais expulsés du matin à trouver un travail.

Même ces planqués d'écologistes commencent à sentir le coup fourré. Après avoir renoncé aux trois tiers de leur programme pour deux strapontins au gouvernement, ils commencent à se dire que ce n'était pas une si bonne idée, et que ça commence à sentir le bébé phoque grillé dans les couloirs de l'Elysée. D'autant plus qu'Arnaud Montebourg trouve que le nucléaire est une énergie d'avenir, alors bon.

 

http://unidec.org/wp-content/uploads/2012/05/Manuel-VALLS.jpg

                       Ce cher Valls n'est il qu'un

                       Claude Guéant sans cravate ?

 

Le problème de ce nouveau gouvernement, c'est que tout se fait dans l'a peu près,dans le couçi-couça. On ne sait pas trop ou on va, mais on y va. Lentement. On prend des demi-mesures pour ne pas affoler le chaland. On reste gentil et surtout normal. On sourit à la vieille dame devant les caméras.

D'ailleurs dans le dernier numéro de Courrier International, on apprend que nos voisins d'outre Rhin ( C'est un euphémisme pour dire les boches) dénoncent l'immobilisme français. Si on m'avait parlé d'immobilisme français il y a quatre mois, je crois que je serais tombé de ma chaise.

Le problème c'est qu'à force de vouloir plaire à tout le monde en ne faisant rien, notre gentil gouvernement va finir par ne plus plaire à personne, et on devra encore se retaper la droite pendant cinq ans en 2017.

En parlant de déplaire, la côte de Hollande n'est pas au plus haut, et c'est l'organe officieux du PS qui le dit (http://www.liberation.fr/politiques/2012/08/28/francois-hollande-deja-impopulaire_842403), alors imaginez les vrais chiffres !

 

Et je ne me sens pas de tenir cinq ans embourbé dans un tel niveau d'ennui.

Vous avez vu à quel point quatre mois c'est long ?

Alors imaginez cinq ans....

 

Partager cet article

Commenter cet article