Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le gauchiste Jovial

Salamalecs et coups de filet.

30 Mars 2012 , Rédigé par Ostpolitik

Décidément, mes chers camarades, la vie est pleine de surprises.

Soudain, on se rend compte que notre pays était plein de terroristes islamistes. Et soudain les policiers sont mobilisés pour jouer les dresseurs de pokémons, et tous les attraper.

Comme ça, presque par magie, après la fusillade de Toulouse, on capture les musulmans extrémistes. Pourtant le Gouvernement l'assure, ça n'a rien à voir avec le massacre. Non, c'est juste que soudain, la présidence a réalisé qu'il n'était pas tout à fait légal de se balader avec des kalachnikov tout en prônant le jihad dans la rue.

Ou alors, tout cette histoire de "coups de filet" sur des "réseaux" est étroitement liée à la campagne présidentielle ?

Il n'est peut être pas inutile de rappeler que sous ses abords ultra-sécuritaires, Sarkozy à tout de même réduit drastiquement les moyens et les effectifs de la police au niveau local, et que les forces de l'ordre ne s'aventurent même plus dans certains quartiers parisiens et marseillais.

Alors, quelle raison autre que l'envie de se faire réélire a pu donner suffisamment de courage au Président de la République pour qu'il échafaude des opérations d'une telle envergure ? La mansuétude ? L'envie de garder ses concitoyens en sécurité ?

Ne soyons pas naïfs. Le fait divers de Toulouse a été un excellent alibi pour jouer les durs et montrer au peuple français que la police nationale n'était pas (seulement) une bande de bras cassés. Cela a également été une très bonne raison de lui montrer que le danger était partout, et, surtout, qu'il venait de l'Islam.

Sarkozy a un double discours.

Derrière les critiques par Sarkozy de Marine Le Pen et de ses amalgames entre terroristes et musulmans, critiques destinées à rassurer le centre, se cache en fait une véritable volonté de faire peur avec l'image de la religion musulmane.

 

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2012-03/2012-03-22/article_Assault-Mohammed-Merah-35.jpg

Membres du RAID après la mort de Mohamed Merah

 

Je m'explique : il est de notoriété publique que les groupuscules islamistes ne sont pas les seuls groupes armés terroristes qui existent dans notre pays : il y a des fascistes, des identitaires qui veulent combattre l'islamisation par les armes ; Il y a aussi les indépendantistes de tout poil qui sont prêts à tout faire sauter pour leur cause. D'ailleurs, sur les 84 actes considérés comme terroristes qui se sont produits en France en 2011, aucun n'avait de revendications en rapport avec l'Islam.

Alors pour quelle raison autre qu'une islamophobie rampante le gouvernement ne s'en prendrait-t-il qu'aux groupes islamistes, dont il faut ,bien entendu, s'occuper ?

Personne ne me fera croire que l'immense réseau de flics d'élite français, auquel le sarkozysme a sacrifié la Police locale, est incapable de débusquer ces illuminés.

Faudra-t-il un attentat provoqué par un néo-nazi pour que soient éradiqués les groupuscules d'extrême droite ? (intermède point Godwin)

Personne ne me fera non plus croire que les policiers sont remontés à eux par l'intermédiaire du meurtrier. Pour une raison très simple : le Gouvernement à avoué lui-même que ces démantèlements et Toulouse n'avaient rien à voir ! Certes le groupe auquel appartenait l'assassin a été perquisitionné, mais il aurait pu être inquiété avant : il a été aperçu manifestant aux côtés de militants Frontistes, lors de la polémique sur les pièces de théâtre mettant en scène des représentations du Christ. 

Une preuve supplémentaire de la profonde dimension idéologique de cette descente de police est le manque de preuves pour incarcérer ces islamistes : d'après les médias, seul le groupe auquel appartenait Merah possédait des armes, alors que des membres de groupes différents, situés dans d'autres villes ont été arrêtés.

Si cette action s'est faite dans une grande précipitation, pour cause d'élections, on devrait bientôt voir relâchés bon nombre d'entre eux, faute de preuves d'une quelconque action terroriste.

 

La campagne ne s'arrête jamais.

 

 

 

Votre poil à gratter, Ostpolitik

Partager cet article

Commenter cet article