Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le gauchiste Jovial

Soumission et bonnet d'âne.

25 Octobre 2011 , Rédigé par Ostpolitik

Bonsoir à vous mes fidèles lecteurs, qui suivez assidûment mon blog depuis sa Création, en attendant chaque nouvel article avec la ferveur moite du croyant agenouillé qui attend le messie (sauf que mes articles arrivent, eux)

Après une intense période de réflexion, que j'irai même jusqu'à qualifier de masturbation intellectuelle, j'ai finalement trouvé un sujet à me mettre sous la dent.

Puisqu'il est inutile de nous appesantir plus longtemps sur un effet de suspense vain, il me paraît judicieux de vous dévoiler dès maintenant ce qui m'a poussé à tapoter sur mon clavier à cette heure tardive : je vais vous parler des agences de notation.

Déjà à ce moment dans mon raisonnement, il me vient prestement l'envie de poser une question, rhétorique, certes, mais ô combien importante : Qu'est ce qu'une agence de notation sacrebleu ?

Petite précision tout d'abord, nous nous intéressons ici aux agences de notation financières, car il en existe d'autres qui ont pour but d'évaluer la reponsabilité sociale des entreprises, et leur sensibilité aux questions d'écologie. Domaines extrêmement gauchisants qui ne seront, pour des raisons évidentes de subjectivité volontaire, pas traités ici.

Les agences de notation financières disais-je donc, étaient au départ destinées à noter divers acteurs économiques (à leur naissance au XIXème siècle, elle notaient les compagnies de chemins de fer) et à évaluer leur bonne santé financière. Ces notes étaient, et sont toujours données à la demande des évalués, en échange d'une rétribution financière. Jusque là, rien de bien grave : les entreprises payent des gentils messieurs pour savoir jusqu'à quel point elles sont enfoncées dans la merde.

Mais au cours du XXème siècle, avec la montée en puissance de la finance, les agences de notation ont le droit de noter des Etats Souverains, cette fois sans leur demander leur avis ! La croissance, l'endettement, la politique fiscale des pays vont donc être passés au crible pour déboucher sur une note.

http://s1.lemde.fr/image/2011/09/20/998x600/1574984_5_8421_la-notation-financiere-des-etats-europeens.gif

L'europe selon une de ces agences.

 

Ce principe ne serait pas tellement gênant si les marchés financiers n'accordaient pas une telle confiance à ces agences. En effet, la note reflétant les risques d'investissement sur les états visés, les marchés vont vite s'empresser de spéculer sur la dette des états à qui l'on a donné un bonnet d'âne, et le pays en question va avoir de plus en plus de mal à emprunter, augmentant ainsi son endettement , facilitant la spéculation...etc. On ne peut aujourd'hui qu'être estomaqués devant la totale impunité dont jouissent ces sociétés privées : de vagues "organismes" dont on ne connaît pas les dirigeants se permettent de donner leur avis sur l'avenir de tout un peuple.

Je tiens à dire aux chantres du libéralisme triomphant des années 90, qui penseraient que ces sociétés ne font rien de mal et que toute la faute est à rejeter sur les états qui ne font pas assez d'efforts, que les dégats causés par les agences de notation parsèment le XXème siècle. Cet article du Monde est d'ailleurs un très bon exemple de ce que le fait de faire confiance à ces notes peut causer.

39 ans de dictature, rien que ça.

Un autre exemple, beaucoup plus proche de nous, est la crise des subprimes de 2008 : nos amis les agences aux pouvoirs divins avaient surnoté des banques qui étaient en fait à deux doigts de l'effondrement. Pourquoi ? Et bien parce que les banques les avaient généreusement arrosées d'argent pour conserver leur bonne note. Comme quoi, pour l'objectivité du constat, on repassera.

C'est d'autant plus effrayant que aujourd'hui, les agences ne suivent plus les directives des américains, et sont libres de n'en faire qu'à leur tête. 

 

http://img200.imageshack.us/img200/7382/kkkagence.jpg

Il me parait judicieux de nous débarrasser de ces parasites avant qu'il ne soit trop tard. L'agence Moody's a déclaré vouloir étudier les finances de la France, et envisager une baisse de sa note dans les prochains mois.

Immédiatement, comme par magie, le gouverement entier s'est plié aux directives de la multinationale américaine. Les ministres se sont empressés de prévoir des mesures d'austérité afin de satisfaire la divine volonté des marchés. Même les prévisions de croissance ont étés revues à la baisse, comme une offrande financière à la voracité des maîtres de la finance. Qui sont les types qui tiennent les rennes des agences ? Quelle est leur légitimité ? Et surtout, pourquoi leur avis, dont l'histoire à souvent prouvé l'inutilité, voire la dangerosité est il toujours pris en compte ?

Tant de questions sans réponses...

 

Il ne me reste qu'à porter mes espérances sur le peuple de notre pays, qui ne se laissera certainement pas faire par une multinationale américaine. Si le gouvernement n'arrive pas à ouvrir les yeux, nous le ferons à sa place.

Mais j'ai bien peur que quand ce jour arrivera, il sera déjà trop tard...

 

 

Très bonne initiative. Allons pourrir ces agences.

 

Votre TRES énervé, Ostpolitik


 

Partager cet article

Commenter cet article